Alpes-Maritimes : 9 trafiquants de drogue écroués

Neuf membres d'un même réseau de trafic de stupéfiants opérant dans les Alpes-Maritimes ont été écroués, a indiqué vendredi la compagnie de gendarmerie de Nice qui menait l'enquête depuis deux ans et demi.[Loic Venance / AFP/Archives]

Neuf membres d'un même réseau de trafic de stupéfiants opérant dans les Alpes-Maritimes ont été écroués, a indiqué vendredi la compagnie de gendarmerie de Nice qui menait l'enquête depuis deux ans et demi.
 

Les trafiquants mis en examen -huit hommes et une femme- blanchissaient une partie de leur gains dans un restaurant du "cours Saleya" dans le vieux-Nice où un gérant fantoche officiait. Ils disposaient aussi d'une société obscure de vente de vêtements de sports dans les Alpes-Maritimes, a précisé le commandant de la compagnie de Nice, Denis Mottier.

Presque tous étaient au chômage, vivaient dans des logements modestes, voire chez leurs parents pour certains. Mais ils roulaient dans des voitures puissantes et flambaient dans les magasins de vêtements de luxe comme Vuitton, s'achetaient des écrans géants et des jeux vidéos, dînaient dans des établissements de prestige avec leurs maîtresses, précise le chef d'escadron Mottier.

La tête du réseau, un homme très prudent âgé d'une quarantaine d'années, vivait à Menton, à l'extrémité est des Alpes-Maritimes. Ses cinq principaux lieutenants étaient également basés à Menton et à Beausoleil (commune limitrophe de Monaco).

Les gendarmes ont saisi cinq véhicules, dont deux BMW, ainsi qu'un puissant scooter T-Max. Plus de 20.000 euros en liquide ont été trouvés, dont 1.500 euros en faux billets de 50 euros. Seul 1,5 kilo de cannabis et 300 grammes de cocaïne ont pu être trouvés.

Les neuf trafiquants déférés et tous écroués, âgés de 20 à 40 ans, ont des mentions dans leurs casiers judiciaires.

Vingt-huit personnes avaient été interpellées mardi dans un premier temps et placées en garde à vue. Quelque cent gendarmes et un hélicoptère avaient été mobilisés pour procéder à des interpellations dans les communes de Menton, Beausoleil, La Turbie, Roquebrune-Cap-Martin et Nice.

La gendarmerie avait déjà mené en octobre à une opération sur une branche de ce réseau, dans le quartier de l'Ariane à Nice.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles