Procès Carlton : deux prostituées de plus vont tenter d'être partie civile

Vue extérieure en date du 29 janvier 2012 de l'hôtel Carlton à Lille.[Philippe Huguen / AFP/Archives]

Deux prostituées de plus ont l'intention de se constituer partie civile au procès de l'affaire dite du Carlton de Lille, s'ajoutant aux deux prostituées déjà dans ce cas, a-t-on appris vendredi auprès de l'association qui les soutient.
  

 

"Il y a bien quatre (anciennes prostituées) parties civiles dans le procès du Carlton, donc bien deux supplémentaires", a indiqué à l'AFP le secrétaire du mouvement du Nid, Grégoire Thery, confirmant en partie une information d'I>TELE.

"Il y a déjà deux, trois jours que ces personnes se sont portées partie civile, l'avocat a fait le nécessaire", a affirmé de son côté Bernard Lemaître, délégué régional Nord-Pas-de-Calais Picardie du Nid, ajoutant qu'une cinquième prostituée s'était désistée.

Mais selon une source judiciaire contactée par l'AFP, "on se constitue le jour du procès, si partie civile il y a, ce n'est qu'à la condition que le tribunal accueille leur constitution".

L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, est au coeur de ce procès, qui débute lundi et qui doit durer trois semaines. Il comparaît aux côtés de treize autres prévenus pour proxénétisme aggravé.

Me Gérald Laporte, qui représente les anciennes prostituées, va demander le huis clos, a-t-on appris vendredi, demande qu'il défendra lundi après-midi à l'ouverture du procès.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles