Carlton : une ancienne prostituée témoigne à la barre

Le procès du Carlton de Lille se poursuit[VALERY HACHE / AFP]

Pour la première fois dans le procès de l'affaire du proxénétisme dite du Carlton, l'une des anciennes prostituées est venue témoigner à la barre, confrontée aux trois "hôteliers" du dossier.

 

Jade travaillait dans un établissement de Dodo la Saumure en Belgique d'où elle est originaire. Sa voix se brise quand elle évoque les raisons qui l'ont poussée à la prostitution : devant son réfrigérateur vide, désespérée de ne pouvoir subvenir aux besoins de sa famille, elle répond à une petite annonce.
 
La parole en revanche est assurée quand elle raconte les rendez-vous avec René Kojfer, Francis Henrion et Hervé Franchois dans un appartement attenant à l'hôtel Carlton.

 

René Kojfer, l'ancien directeur des relations publiques du Carlton

Qui étaient les donneurs d'ordre?, interroge le procureur. "Parfois la gérante du bar, parfois c'était Dodo, une fois c'était René", explique-t-elle. Elle conduisait depuis la Belgique emmenant dans sa voiture d'autre filles.

A une reprise, René Kojfer l'a payée directement après une rencontre à Lille, en-dessous du tarif habituel. "Il a dit les temps sont durs... Mais on a reçu un peignoir", rapporte-t-elle. Elle voyait "René" régulièrement. "On était les gais-lurons de la bande", rapporte-t-elle.

 

Des hôteliers "courtois"

L'ancienne prostituée, qui s'est portée partie civile, manie habilement l'ironie et les répliques claquent. "Quand il vous paie, c'est en qualité de prostituée?", insiste le procureur. "J'ai pas fait le ménage", lance-t-elle.

Pourtant, elle ne présente pas d'animosité à l'égard des trois "hôteliers". "Ces gens étaient courtois", dit-elle. "Pour les autres, je leur en veux précisément parce qu'ils m'ont présenté une personne publique", ajoute-t-elle avant d'être coupé par le président.

 

"Les autres", ce sont Fabrice Paszkowski et David Roquet. "La personne publique", devine-t-on, est celui dont on évite de prononcer le nom jusqu'à son apparition à la barre la semaine prochaine, Dominique Strauss-Kahn.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles