Education : les profs en colère

La FSU appelle à une journée de mobilisation mardi parmi les enseignants, pour demander de meilleures conditions de travail.[AFP/Archives]

La FSU appelle à une journée de mobilisation mardi parmi les enseignants, pour demander de meilleures conditions de travail. Elle voudrait que la refondation de l’école ne s’essouffle pas. 

 

La FSU, première fédération du monde éducatif, a appelé les enseignants à faire grève mardi à travers le pays pour exprimer son mécontentement. En cause, selon elle, le manque de moyens humains dans les classes, alors que les effectifs des élèves sont en augmentation. 

Autre grief, la formation initiale et continue des personnels, qui doit selon la FSU être "améliorée de manière urgente". La question des salaires, enfin, provoque elle aussi sa colère.

 

Le manque de moyens humains pointé du doigt

Alors qu’une manifestation est prévue ce mardi en début d’après-midi à Paris, le ministère de l’Éducation nationale a fait savoir lundi que, selon les intentions de participation à la grève qu’il a pu recenser, environ 10 % des enseignants du premier degré, devraient exprimer leur mécontentement dans la journée. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles