Moussa Coulibaly transféré à Paris

Il a clamé pendant son interrogatoire sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs. [VALERY HACHE / AFP]

Les enquêteurs ne lâchent pas la pression pour le faire parler. Moussa Coulibaly, l’auteur présumé de l’agression de trois militaires, mardi à Nice, a été transféré jeudi après-midi sous bonne garde, par avion, à Paris. 

 

Sa garde à vue, qui avait atteint hier 48 heures, a été prolongée de la même durée, puisque les faits qui lui sont reprochés sont de nature terroriste. Un délai qui doit permettre aux hommes de la sous-direction anti-terroriste, chargés de l’interroger, de mieux comprendre son profil et ses motivations.

Mutique durant les heures qui ont suivi son arrestation mardi, dans la foulée de son attaque, le trentenaire originaire des Yvelines a depuis rompu son silence. Un moyen pour lui de clamer sa haine de la France, de la police, des militaires ou des juifs, et d’affirmer que les  musulmans étaient persécutés à travers le monde.

Ayant tenté de rejoindre la Turquie récemment, Moussa Coulibaly était, juste avant l’agression, surveillé par les membres du renseignement. Mais ne faisait pas l’objet d’un suivi permanent. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles