"Gégé" de Koh-Lanta accusé d'agressions sexuelles

Gégé était au Salon de l'agriculture en 2011 pour présenter son parc animalier.[Capture d'écran Youtube]

Gérard Icardi, plus connu sous le nom de "Gégé", est accusé d’agressions sexuelles sur six jeunes filles mineures. L’homme est connu pour sa participation à l'émission de téléréalité Koh Lanta en 2011. Il nie vigoureusement les faits qui lui sont reprochés.

 

Le 5 février, à la barre du tribunal correctionnel d’Evreux dans l’Eure, "Gégé" craque : "On a détruit ma vie". Gérard Icardi, 69 ans et retraité, est soupçonné d’agressions sexuelles sur mineures. Le procureur-adjoint Yves Dupas vient de réclamer trois ans de prison avec sursis contre lui, relate Normandie-Actu.

C’est en janvier 2011 que deux jeunes filles portent plainte après avoir effectué un stage dans le parc animalier de Gérard à Vascoeuil dans l'Eure. Les deux victimes assurent que le propriétaire des lieux aurait essayé d’embrasser l’une d’elles et lui aurait touché les fesses. Elles rajoutent aussi qu’il "parlait de sexe tout le temps".

Au total, les gendarmes recensent six anciennes stagiaires qui décrivent des dérives comparables. Elles se sont portées partie civile pour le procès, trois d’entre elles demandent des dédommagements entre 3 000 et 5 000€.

 

L’avocate plaide la relaxe

Gérard Icardi a nié les faits et son avocate a plaidé la relaxe. NormandieActu qui relate les propos de l’avocate explique que Gérard "ne comprend pas". Me Lucile Matrand concède qu’il est possible que son client "ait posé les mains sur les hanches ou qu’il ait claqué une fesse" tout en assurant que c’était sûrement car il fallait s’activer pour s’occuper des 180 chats du parc. L’avocate ajoute "qu’il a son humour" et qu’il a sûrement "fait des plaisanteries, car tout le monde fait des plaisanteries".

Le parquet a requis trois ans de prison avec sursis en plus de l'indemnisation des victimes et bien sûr l'interdiction de rentrer en contact avec les jeunes filles. Gérard ne pourra plus pratiquer une activité professionnelle qui implique l’encadrement de mineurs. De plus, l’ancien candidat de Splash et de Koh Lanta sera inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais).

Le tribunal doit rendre son délibéré le 10 mars prochain

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles