DSK "ignorait" que les femmes étaient payées

Dominique Strauss-Kahn comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Lille.[BENOIT PEYRUCQ / AFP]

Une semaine après le début du procès du Carlton de Lille, Dominique Strauss-Kahn comparaissait pour la première fois à la barre ce mardi.

 

"Je ne savais pas que les invitées étaient des prostituées". Pour son premier jour d’audition dans l’affaire du Carlton de Lille, Dominique Strauss-Kahn a sans surprise maintenu sa ligne de défense, à savoir qu’il ignorait que ses partenaires sexuelles étaient payées lors des soirées libertines auxquelles il participait.

A la barre, l’ancien patron du FMI, traits un peu tirés et costume sombre, a nié être l’organisateur de ces "parties fines", qu’il a chiffré à "quatre rencontres par an pendant deux ans". L’ancien favori de la gauche pour l’élection présidentielle de 2012 a également souligné que les rapports tarifés n’étaient pas sa "conception des relations sexuelles".

 

DSK encourt dix ans de prison

Face à lui, d’anciennes prostituées ont pourtant confirmées qu’elles avaient été rémunérées. DSK sera encore entendu mercredi et demain devant le tribunal de Lille. Poursuivi pour proxénétisme aggravé, il encourt dix ans de prison et 1,5 million d’euros d’amende.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles