DSK s'agace des questions sur sa sexualité

Dominique Strauss-Kahn a haussé le ton sur le banc des accusés du tribunal correctionnel de Lille.[FRANCOIS LO PRESTI / AFP]

Dominique Strauss-Kahn était encore au centre des débats au tribunal correctionnel de Lille ce mercredi. L'ancien patron du FMI a notamment fustigé la "fausse logique" de l'accusation.

 

"Absurde !" Dominique Strauss-Kahn a haussé le ton, mercredi, sur le banc des accusés du tribunal correctionnel de Lille. Pour son deuxième jour d’audition dans le procès de l’affaire du Carlton, l’ancien patron du FMI a fustigé la "fausse logique" de l’accusation.

Car celle-ci a sous-entendu à plusieurs reprises que la "brutalité" dont il faisait preuve avec les femmes qu’il fréquentait lors de soirées libertines prouve qu’il savait qu’elles étaient des prostituées. Or, si DSK a reconnu avoir une sexualité "plus rude" que la moyenne des hommes, cela ne peut être, selon lui, considéré comme une preuve à charge.

Dans la matinée, le témoignage d’une ancienne prostituée constituée partie civile avait durablement marqué les esprits. En larmes, la jeune femme avait expliqué avoir vécu un moment "plus que désagréable" avec l’ancien candidat socialiste, estimant qu’il "ne pouvait avoir que peu de respect" pour elle. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles