Candidature pour l'Exposition 2025 : un projet "universel"

La dernière exposition universelle organisée en France remonte à 1900. [Miguel Medina / AFP/Archives]

C’est officiel depuis l’annonce du président de la République le 6 novembre dernier : la France sera candidate pour accueillir l’Exposition universelle 2025.

 

Un projet d’une grande ampleur porté depuis 2011 par le député-maire de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Jean-Christophe Fromantin, et son association ExpoFrance 2025, qui milite pour que les grandes métropoles françaises et le Grand Paris accueillent l’événement.

Jeudi, en marge de la présentation d’un rapport sur la candidature aux JO, Jean-Christophe Fromantin a tenu à rappeler les avantages qu’offrirait l’organisation d’une Exposition universelle.

 

"Un levier d’innovation"

Avec l’ambition de réunir près de 70 millions de visiteurs sur six mois, ce rendez-vous permettrait à la France de rayonner au niveau mondial. Mais il aurait avant tout un fort impact économique : "La France a besoin d’un grand projet qui [...] fixe ses axes de croissance et stimule son attractivité", souligne Jean-Christophe Fromantin, qui croit également en la capacité fédératrice d’un tel événement.

Un sondage Ifop d’avril 2014 indiquait en effet que 84 % des Français étaient favorables au projet d’une nouvelle Exposition universelle (la dernière organisée en France remonte à 1900).

Le projet d’ExpoFrance 2025, dont le comité de soutien compte plus de 7  500 membres, parmi lesquels un grand nombre d’élus, sera présenté en détail début mars à la communauté internationale. Côté calendrier, le dépôt de candidature se fera officiellement en 2016, le verdict n’étant prévu que pour 2018.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles