Des centaines de tombes profanées au cimetière juif de Sarre-Union

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.[AFp Archives]

Des centaines de tombes du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) ont été profanées a déclaré dimanche le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a condamné  "avec la plus grande fermeté" cet "acte odieux".

 

 "La République ne tolérera pas cette nouvelle blessure qui meurtrit les valeurs que tous les Français ont en partage", a déclaré Bernard Cazeneuve, sans fournir davantage de précisions sur cette "profanation".

"Tout sera mis en oeuvre pour identifier, interpeller et déférer à la justice le ou les auteurs de cette ignominie", promet-il encore, précisant que le préfet du Bas-Rhin et le procureur de la République de Saverne se sont "immédiatement" rendus sur place.

 

 

Pas une première

Ce n'est pas la première fois que ce cimetière est profané. En 1988, une soixantaine de stèles avaient été renversées. 54 avaient été saccagées en 2001.

Le Premier ministre Manuel Valls a aussitôt réagi sur Twitter, lui aussi condamnant fermement cet acte.

 

 

Le président de la République a lui aussi promis que tout serait "mis en oeuvre" pour que les auteurs soient "punis".

 

Hausse des actes antisémites

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, a dit en avoir "marre de tous ces actes antisémites, sous leurs différentes formes", estimant que "cette haine qui s’exprime démontre qu’on a complètement raté l’éducation de nos jeunes". 

Selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ), 851 actes antisémites ont été recensés l’an dernier, contre 423 en 2013, soit une hausse de 101 %.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles