Cimetière juif : 5 ados en garde à vue

Un cimetière profané.[[©FrederickFlorin/AFP]]

Cinq mineurs sont entendus dans l'enquête sur la profanation de plusieurs centaines de tombes juives.

 
 
Derrière l’émotion suscitée en France, peut-être une bêtise d’adolescents. L’enquête menée après la profanation de plusieurs centaines de tombes du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), a progressé ce lundi, avec le placement en garde à vue d’un groupe de cinq mineurs âgés de 15 à 17 ans.
 
Alors que les faits auraient été commis en fin de semaine dernière, c’est un des membres du groupe, voyant la colère nationale provoquée par ces dégradations, qui s’est rendu de lui-même à la gendarmerie de Sarre-Union dans la matinée, comme a indiqué le procureur de Saverne. S’étant dénoncé, le garçon a ensuite donné aux autorités le nom de quatre de ses complices.
 
 
Un acte antisémite
 
Des adolescents qui se sont révélés "très choqués de la tournure des événements, impressionnés par la mesure de garde à vue", toujours selon le procureur.
 
N’ayant pas d’antécédents judiciaires, les jeunes suspects se sont défendus d’avoir agi par convictions idéo­logiques ou par antisémitisme. Et d’après leurs dires, ils pensaient que le cimetière était abandonné
 
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles