France : de plus en plus de mosquées radicales

Photo prise le 8 Janvier 2010, montrant la salle de prière de la mosquée de Pantin investit par Ali Ibrahim Al – Sudani, imam radical. Les autorités françaises l’ont expulsé vers l’Egypte le 7 janvier 2010. [JACQUES DEMARTHON / AFP ]

Une note établie par les services de renseignement français et dont a pris connaissance RTL, révèle une hausse du nombre de mosquées investies par des imams radicaux en France.

 

Le nombre de mosquées salafistes implantées en France est en augmentation. C’est ce que dévoile une note des renseignements français qu’a pu consulter RTL.

Le contenu du document indique que la région Île-de-France abriterait 25 salles de prières radicales. Il en existerait 22 autres dans la région lyonnaise et 13 à Marseille. Mais la montée de la radicalité dans les mosquées françaises ne se limite pas à ces trois grandes villes de l’Hexagone. Un phénomène identique a également été observé dans des communes de taille moyenne.

 

A Vitrolles, Alès et Brest

Ainsi, révèle le document, à Vitrolles, Alès ou Brest, les imams en place ont tous été chassés de leur lieu de culte par des groupes de jeunes fondamentalistes qui y ont installé leur propre prédicateur.

Si les appels au jihad ne seraient pas explicites dans les prêches énoncés, il n’en demeure pas moins que de plus en plus de discours religieux inciteraient les fidèles au radicalisme. A Marseille, certains imams les encourageraient même à "quitter la terre des mécréants". D’après la note des renseignements français, vingt autres salles de prières musulmanes seraient menacées par cette poussée du salafisme.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles