Alerte orange aux avalanches et aux inondations dans les Pyrénées

Une vue des Pyrénées [Raymond Roig / AFP/Archives]

Stations de ski fermées, routes coupées, tirs d'explosifs: les Pyrénées se sont prémunies mercredi contre les "très forts risques d'avalanches" dans quatre départements placés en vigilance orange, de même que la Principauté d'Andorre.

 

Des coulées de neige se sont déjà produites mais sans faire de dégâts ou de blessés, selon les informations recueillies mercredi soir auprès des préfectures.

En milieu de journée, le risque d'avalanche a été classé "très fort, au niveau 5" dans les Pyrénées-Atlantiques". Sur les trois autres départements pyrénéens, il devait passer de 4 à 5 "en fin de journée", selon Météo France.

A 1.800 mètres d'altitude les chutes de neige ont déjà atteint près d'1 m depuis mardi matin, indique Météo France.

 

Pluies-inondations

Une alerte orange "pluies-inondations" était également en vigueur dans les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Ariège, où de "fortes précipitations susceptibles d'affecter les activités humaines" étaient annoncées, avec des cumuls de 100 à 150 mm en 48 heures. La limite pluie-neige devait remonter jusqu'à 1.800 mètres dans la soirée, ce qui pourrait aggraver le risque d'inondation.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la vigilance a ainsi été renforcée sur le Gave d'Oloron et les rivières Saison et Nive, jusqu'à jeudi 21H00.

Météo France a ensuite étendu à 20H00 la zone de vigilance orange inondation aux Landes. Les cartes publiées par Vigicrues mentionnent en effet une montée significative des eaux des Gaves réunis autour de Peyrehorade (Landes) peu avant leur confluent avec l'Adour.

 

Stations fermées

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la préfecture a lancé mercredi soir un "appel à la vigilance pour les prochaines 48 heures". Plusieurs cols dont celui du Somport ont été fermés ainsi que les accès à la station de Gourette.

Dans les Hautes-Pyrénées, toutes les stations de ski étaient fermées mercredi, selon le peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas. Le personnel des stations du Grand Tourmalet-Barèges-La Mongie (Hautes-Pyrénées) a dû être évacué.

Selon la préfecture huit routes ont été fermées dans le département, en dernier lieu celle reliant Cauterets à Pierrefitte-Nestalas en raison de "risques très importants de coulée de boue" et celle menant de Luz-Saint-Sauveur à Gavarnie du fait du "risque d'avalanche".

Le secteur de Guchen et Aulon près de Saint-Lary Soulan a été privé d'électricité pendant plusieurs heures, une coulée de neige ayant endommagé une ligne électrique. ERDF a rétabli le courant dans l'après-midi après avoir déposé une équipe par hélicoptère, a indiqué un porte-parole de l'entreprise publique.

En Haute-Garonne la station de Superbagnères était fermée, Peyragudes et Le Mourtis partiellement ouvertes

 

Route vers Andorre fermée

Dans les Pyrénées ariégeoises, des artificiers ont réalisé des avalanches préventives en larguant des explosifs dans les pentes, a-t-on appris auprès des secours en montagne du département, qui a donc fermé la route vers Andorre au dessus de l'Hospitalet.

Pour rejoindre la principauté en venant de l'Ariège les automobilistes doivent passer par le tunnel du Puymorens et l'Espagne. 

Au-dessus de L'Hospitalet (Ariège), un randonneur qui descendait d'Andorre a été récupéré après avoir parcouru à pied une dizaine de kilomètres sur une route coupée et qui n'avait pas été déneigée. 

Les prévisionnistes parlent d'"une séquence avalancheuse" telle qu'il s'en produit "en moyenne une à deux fois par hiver".

 

Vous aimerez aussi

Pour faire face aux sécheresses, les viticulteurs s’organisent
Climat Pour faire face aux sécheresses, les viticulteurs s’organisent
Environnement 13 conséquences concrètes du réchauffement climatique
Météo Risque d'inondations : le département du Nord placé en alerte orange

Ailleurs sur le web

Derniers articles