Les colocataires très peu appréciés des bailleurs

Seulement 30% des bailleurs se disent favorables à la colocation.[AFP]

Si louer un simple studio s’avère déjà laborieux, trouver un logement en colocation peut vite se transformer en parcours du combattant. La raison ? Des bailleurs de plus en plus frileux.

 

Ils sont en effet près de 70% à ne pas être prêts à louer leur bien à des colocataires, soit 10% de plus qu’en 2012, rapporte une étude réalisée par le groupe immobilier PAP (De Particulier à Particulier), publiée ce mardi.

Parmi les réfractaires, 58% invoquent l’exiguïté du logement qu’ils mettent en location. Mais 26% des bailleurs estiment qu’une famille "s’occupera mieux" du foyer et 18% pensent qu’elle restera plus longtemps dans les lieux. Un argument qui masque en fait la crainte "de dégradations et de troubles de voisinage", en déduit PAP.

 

Gagner trois à quatre fois le montant du loyer

En revanche, parmi les 30% de bailleurs qui se disent favorables à la colocation, 50% vantent un loyer garanti par plusieurs revenus. Car l’enquête dresse également les préférences des bailleurs quant au profil des occupants du bien.

Ainsi, côté garanties, la sécurité prévaut puisque 91% d’entre eux exigent de leurs locataires qu’ils gagnent trois à quatre fois le montant du loyer. Ils sont également 54% à vérifier l’authenticité des documents qui composent le dossier de location.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles