L'AFP nomme un nouveau directeur pour la France

Le PDG du Groupe Bouygues Martin Bouygues le 17 juillet 2012 à Paris[Eric Piermont / AFP/Archives]

Un nouveau directeur pour la France a été nommé par l'AFP jeudi, après la démission du directeur et du rédacteur en chef France de l'AFP, cinq jours après l'annonce erronée samedi par l'agence de la mort de Martin Bouygues.

 

Sur proposition de Michèle Léridon, directrice de l'Information, Philippe Onillon, 52 ans, qui était jusqu'alors son adjoint, a été nommé en remplacement de Bernard Pellegrin, à la tête de la région France depuis 2012, selon un communiqué du PDG de l'AFP Emmanuel Hoog.

"La première mission du nouveau directeur sera de tirer toutes les conséquences des dysfonctionnements qui se sont produits" le samedi 28 février, selon le texte.

 

"Diffusion d'une information erronée"

"L'analyse des défaillances et des éventuelles fautes individuelles qui ont conduit à la diffusion d'une information erronée est pour sa part achevée et les suites à donner au regard des responsabilités individuelles interviendront dans les prochains jours", précise le communiqué.

Didier Lauras, rédacteur en chef France depuis mi-2014, et Bernard Pellegrin "se verront proposer d'autres fonctions de responsabilité", a précisé Emmanuel Hoog.

 

Une faute grave

Samedi, l'AFP avait annoncé à tort la mort de l'industriel Martin Bouygues. L'agence avait ensuite annulé la série de dépêches et présenté ses excuses à l'intéressé et ses clients. La direction avait aussitôt ouvert une enquête.

La diffusion de cette fausse information, largement reprise par les medias, a provoqué de nombreuses réactions en France et une forte émotion au sein de la rédaction de l'AFP.

Entré à l'AFP en 1989, Philippe Onillon a été notamment journaliste à Lyon, Londres, à la direction du développement multimédia, chef du département économique et adjoint au directeur Europe Afrique. Il prendra ses fonctions en début de semaine prochaine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles