Le gouvernement au chevet des quartiers sensibles

Manuel Valls préside le comité interministériel à l'égalité et la citoyenneté. [AFP]

Un comité interministériel présidé par Manuel Valls présente vendredi des mesures pour lutter contre "l'apartheid".

 

C’est un chantier titanesque. Le gouvernement s’attaque vendredi aux quartiers sensibles, en dévoilant de premières pistes pour lutter contre «l’appartheid» qui y règnerait. 

Pour Manuel Valls, qui a employé cette expression à plusieurs reprises depuis les attentats de janvier et préside le comité interministériel en charge du dossier, l’objectif est de favoriser la mixité sociale dans ces territoires afin de les désenclaver et de lutter contre les difficultés endémiques qui s’y développent.

 

Un contrôle des logements sociaux

Le programme est donc chargé, du logement à l’éducation en passant par la citoyenneté. Un contrôle plus sévère des quotas de logements sociaux dans les villes, mais aussi une refonte du mode d’attribution des HLM devraient figurer parmi les propositions du comité.

Celui-ci pourrait également confirmer des dispositifs de soutien à la création d’entreprises dans ces quartiers. Côté éducation, la ministre Najat Vallaud-Belkacem devrait préciser son projet de «grande école du numérique».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles