La capitale prépare un plan anti bruit

Le trafic automobile est l'une des principales sources de nuisances sonores à Paris. Le trafic automobile est l'une des principales sources de nuisances sonores à Paris. [BORIS HORVAT / AFP]

La capitale veut baisser le volume. La mairie de Paris prépare en effet un vaste plan visant à lutter plus efficacement contre les nuisances sonores dans la capitale.

 

Dévoilé dimanche dans le JDD, ce projet sera mis sur la table du Conseil de Paris dans une semaine, avant une application d’ici au mois de septembre. Baptisé "plan de prévention du bruit dans l’environnement" (PPBE), il regroupe une trentaine de mesures pour réduire le bruit généré par le trafic automobile et le voisinage (musique, travaux, animaux...), principalement.

Parmi les réflexions engagées figurent notamment la création de "zones à trafic limité", avec des restrictions de circulation à certaines heures, ou encore la réduction de la vitesse à 30 km/h au lieu de 50 dans toute la ville, à l’exception des grands axes (Champs-Elysées, boulevards des Maréchaux...).

 

Un revêtement moins bruyant sur le périphérique

La ville veut également mettre en place un revêtement phonique sur 30 % du périphérique d’ici à 2020, contre 10 % actuellement. Cinq millions d’euros y seraient déjà consacrés. La mairie estime qu’un Parisien sur dix est potentiellement exposé à un bruit constant de plus de 68 décibels, le seul sanitaire, l’équivalent d’un sèche-linge en marche.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles