Fin de vie : un projet arrive devant l'Assemblée

La "sédation profonde" est un endormissement, conduisant à une perte complète de conscience, induite par des médicaments. [Jean-Sébastien Evrard / AFP/Archive]

C’est un texte qui mécontente autant les défenseurs que les farouches opposants à l’euthanasie. La proposition de loi PS-UMP sur la fin de vie arrive ce mardi devant l’Assemblée.

 
 
Censée dépasser l’actuelle loi Léonetti de 2005, elle prévoit notamment un droit à une "sédation profonde et continue" permettant à des malades en phase terminale d’être "endormis" jusqu’à leur décès.
 
Or, les réfractaires au suicide assisté y voient une euthanasie déguisée alors que les partisans dénoncent une notion "hypocrite" qui peut conduire à faire mourir dans des "souffrances incroyables".
 
Pro et anti-euthanasie ont prévu de manifester ce mardi aux abords de l’Assemblée.  
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles