Dix ans après, le drame de Clichy-sous-Bois au coeur d'un procès

Rassemblement à Clichy-sous-bois, le 27 octobre 2007, deux ans après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré. [[Stephane de Sakutin / AFP/Archives]]

C’est une audience qui pourrait raviver les tensions. Lundi 16 mars s’ouvre à Rennes le procès de deux policiers impliqués dans l’affaire de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), près de dix ans après la mort accidentelle de deux adolescents dans un transformateur électrique.

 

Un drame qui avait déclenché trois semaines d’émeutes dans les banlieues françaises, poussant le gouvernement de l’époque à déclarer l’état d’urgence sur tout le territoire. 

Après un long bras de fer judiciaire, les deux policiers, un agent de la paix et sa collègue standardiste, comparaissent pour "non-assistance à personne en danger" et encourent jusqu’à cinq années de prison.

 

Zyed Benna et Bouna Traoré

Durant les cinq jours de ce procès très attendu, la soirée du 27 octobre 2005 sera passée au crible. Ce jour-là, un véhicule de police était appelé pour intervenir sur un chantier en Seine-Saint-Denis, mettant en fuite une dizaine de mineurs. Parmi eux, trois adolescents se réfugiaient dans l’enceinte d’un site EDF. Zyed Benna, 17 ans, et Bouna Traoré, 15 ans, mourraient alors électrocutés alors que Muhittin Altun était grièvement blessé. 

La justice devra ainsi déterminer si les policiers, qui n’avaient pas déclenché les secours alors qu’ils supposaient que les jeunes étaient entrés dans la centrale électrique, avaient conscience du danger que les mineurs encouraient.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles