Paris veut baisser le son

Des logements en bordure du périphérique parisien [Joel Robine / AFP/Archives] Des logements en bordure du périphérique parisien [Joel Robine / AFP/Archives]

Paris fait attention aux oreilles de ses habitants. Le Conseil de Paris a voté lundi un ensemble de mesure destinées à lutter contre les nuisances sonores, à l’horizon 2020.

 

Ce plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) regroupe une trentaine d’initiatives pour réduire principalement le bruit généré par le voisinage (musique, travaux, animaux...) et surtout par le trafic automobile.

Parmi les réflexions engagées, figurent notamment des restrictions de trafic, la création de davantage de zones où la vitesse est réduite à 30 km/h, ainsi que l’accélération de la mise en place d’un revêtement moins bruyant sur le périphérique.

 

Adoption définitive prévue en septembre

Ce plan va désormais être soumis à la consultation des Parisiens pendant deux mois, qui pourront proposer d'éventuelles modifications. Son adoption définitive devrait être enterinée lors du Conseil de Paris de septembre prochain.

"Plus qu’une question de confort et de qualité de vie, le bruit est un problème de santé publique", soulignait Célia Blauel, adjointe au maire écologiste  en charge l’environnement. On estime qu’en Europe, plus de 10 000 décès prématurés par an sont dus à des nuisances sonores.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles