Départementales : l'opposition en tête au premier tour

La droite UMP / UDI arrive en tête du premier tour des élections départementales. [FRANCK FIFE / AFP]

Une victoire, mais pas forcément celle attendue. Alors que  43 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche à travers le pays, le premier tour des élections départementales, visant à installer des conseillers dans 2 054 cantons, a rendu son verdict.

 

L’UMP, alliée à l’UDI, a remporté la mise lors de cette manche, gagnant au niveau national 31 % des suffrages, selon les estimations diffusées par l’institut CSA. Un score qui grimpe à 37,6 % en incluant les candidats divers droite. La gauche a rassemblé de son côté 37,1 % des voix.

Au sein de la majorité, un résultat était particulièrement scruté : celui du Parti socialiste, qui n’est pas parvenu à décoller dans les urnes, récoltant moins d’un cinquième de bulletins (19,7 %) hier. Son score est loin d’atteindre celui du Front national (24,5 %), qui termine deuxième de cette première manche. A ceci près que la vague bleu Marine prévue n’a finalement pas eu lieu.

 

Mobilisation plus importante que prévue

L’autre enjeu de ce premier tour concernait le taux d’abstention. Alors que les différents leaders politiques avaient multiplié les appels aux Français à aller voter lors de la campagne, la mobilisation des électeurs a été plus importante que prévue dans les isoloirs. Elle était estimée à 46,8 % par le ministère de l’Intérieur peu après 20h, et à 49 % par l’institut CSA. Un niveau bien inférieur à ceux, vertigineux, du premier tour des cantonales en mars 2011 (55,6 %), ou des élections européennes de mai 2014 (57,5 %).

Sortie vainqueur des élections municipales de l’an dernier, la droite a donc désormais une semaine devant elle pour continuer à mobiliser ses troupes. Et espérer transformer l’essai dimanche prochain, lors du second tour.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles