Crash de l'A320 : le passé dépressif de Lubitz connu

Un Airbus de la compagnie aérienne Germanwings.[OLIVER BERG / DPA / AFP]

La Lufthansa a indiqué ce mardi 31 mars qu'elle était au courant des antécédents dépressifs d'Andreas Lubitz

 

Une semaine après le crash de l’A320 de la Germanwings dans les Alpes françaises, le passé du copilote de l’appareil, soupçonné d’avoir intentionnellement provoqué le drame, reste au cœur des interrogations. 

Alors que les présumées tendances suicidaires d’Andreas Lubitz ont été évoquées ces derniers jours dans la presse, la compagnie Lufthansa, maison-mère de Germanwings, a indiqué mardi 31 mars qu’elle avait bien été informée du passé dépressif du jeune homme. 

Elle a transmis au parquet de Düsseldorf, en charge de l’enquête Outre-Rhin, des documents attestant que Lubitz avait informé dès 2009 son école de pilotage de l’«épisode dépressif sévère» qu’il avait connu auparavant. La compagnie a ajouté qu’il avait aussi obtenu, à pareille époque, un certificat médical d’aptitude au vol.

Le PDG de Lufthansa, qui doit se rendre aujourd’hui sur les lieux du crash, où les corps des 150 victimes ont été évacués, avait indiqué après la catastrophe qu’Andreas Lubitz était "100 % capable de piloter"

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles