Les jeunes sont de plus en plus souvent ivres

Près d'un jeune sur deux a connu au moins un état d'ivresse dans l'année. [AFP/archives]

Alors que le projet de loi santé intègre des propositions destinées à réduire les risques liés à la consommation d'alcool, une étude de l'Inpes publiée le 31 mars révèle que les jeunes français sont de plus en plus nombreux à boire avec excès.

 

Les jeunes Français lèvent de plus en plus le coude. C’est la conclusion d’une étude de l’Inpes publiée hmardi 31 mars, qui révèle que la consommation d’alcool des 18-25 ans est ponctuelle (seuls 2% d'entre eux boivent quotidiennement), mais souvent excessive.

Ainsi, en dix ans, la part des jeunes ayant connu une ivresse dans l’année est passée de 33% à 46%, et la part de ceux en ayant connu au moins trois à presque doublé, passant de 15% à 29%. Des résultats que François Bourdillon, directeur général de l'Inpes, juge préoccupants.

 

Les filles, qui apparaissaient souvent plus modérées dans les études précédentes, sont d’ailleurs en passe de rattraper les garçons. Elles sont en effet 28% à avoir connu au moins trois ivresses dans l’année, contre 8% en 2005. Plus d'une sur dix (11%) connaissent même des ivresses régulières (plus de dix dans l'année), alors qu'elles n'étaient que 2% il y a dix ans.

Le phénomène du "binge drinking", c'est à dire la consommation d'alcool dans une pure recherche d'ivresse, apparaît comme un comportement générationnel : il concerne 14% des 15-24 ans, 10% des 25-34 ans et 6% des 35-44 ans.
 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles