Île-de-France : sécurité renforcée dans les trains

Des policiers en patrouille sur le quai du RER le 19 mars 2013 à Grigny, après l'attaque de plusieurs voyageurs. Des policiers en patrouille sur le quai du RER le 19 mars 2013 à Grigny, après l'attaque de plusieurs voyageurs. [Martin Bureau / AFP/Archives]

La sécurité comme "préoccupation majeure". Le Conseil régional d'Ile-de-France a annoncé mercredi 1er avril que celle-ci serait renforcée, probablement à compter de cet été, dans les trains de banlieue et sur les lignes de RER.

 

Pour cela, la région ne s’appuiera pas seulement sur la "généralisation progressive de la vidéosurveillance" : elle compte aussi accroître la présence humaine.

Cela pourrait passer par un renforcement de la police des transports, composée conjointement par les agents de la préfecture de police et les services de sûreté de la SNCF et de la RATP.  "La sécurité des voyageurs est capitale", souligne-t-on à la région.

 

Des agents de médiation

Par ailleurs, les agents de médiations, actuellement au nombre de 122 dans la région, pourraient voir leurs effectifs doubler. Une mesure qui devrait être actée par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) au mois de juillet. Ces médiateurs sont chargés de lutter contre les incivilités, de gérer des conflits entre usagers et de porter assistance aux voyageurs.

Ces annonces interviennent un peu plus de deux semaines après une vague d’agressions crapuleuses commises sur des passagers des lignes C et D du RER en Essonne, notamment à Athis-Mons et à Juvisy-sur-Orge.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles