Hop! Air France : des billets d’avion à 59 euros

La compagnie va proposer 130 lignes d'ici l'été, au départ principalement de Lyon et de Paris-Orly.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Air France a présenté jeudi à Lyon son offre commerciale pour ses vols domestiques, désormais réunis sous la bannière Hop! Air France avec une ambition: prendre des parts de marché au train, au low cost et bientôt aux autocars.

 

Aujourd'hui, sur les trajets domestiques, "les gens prennent à 65% la voiture, à 25% le train et l'avion à 10%. Sur le transport aérien on a à peu près 80% sur nous et 20% chez les autres", souligne Lionel Guérin, directeur général délégué Hop! Air France, lors d'une conférence de presse. "Ce n'est pas une riposte que (vis-à-vis du) low cost mais vis-à-vis du maillage territorial (...), le train, et les autocars qui arrivent", a-t-il ajouté.

Pour y parvenir, la compagnie va proposer 130 lignes d'ici l'été, au départ principalement de Lyon et de Paris-Orly, mais aussi de Nice, Toulouse, Bordeaux et Marseille et d'autres villes françaises ou dans des pays limitrophes. D'un point de vue commercial, au moins 10% des places seront vendues au prix offensif de 49 euros TTC l'aller (hors frais de service).

 

130 lignes d'ici l'été

Avec cette nouvelle "offre commerciale simplifiée et unifiée", Air France entend redresser son activité court-courrier, dite de point à point. En 2014, elle a essuyé une perte de 140 millions d'euros pour 1,7 milliard de chiffre d'affaires. La "feuille de route" désormais est d'être à l'équilibre en 2017 en baissant les coûts pour être plus compétitifs grâce à la réunification des réseaux Hop! et Air France sur le domestique; et en adaptant la taille des avions à la demande, grâce à une flotte diversifiée, détaille Lionel Guérin.

Par exemple, sur une ligne, la journée pourra commencer par un Airbus, un avion de taille plus modeste pouvant prendre le relais dans l'après-midi. Cette offre signe la "reconquête du marché domestique face aux autres offres de transport" estime le PDG du groupe Air France-KLM, Alexandre de Juniac, dont l'ambition est de "récupérer quelques points de part de marché, ce qui est déjà "énorme" souligne-t-il puisque ce marché se compte en dizaine de millions de passagers.

Vous aimerez aussi

Photo publiée le 8 juin 2009 montrant des débris de l'avion récupérés après le crash du Rio Paris dans l'Atlantique  [HO / BRAZILIAN NAVY/AFP/Archives]
Aviation Crash du Rio-Paris en 2009 : fin de l'enquête judiciaire
Transports 50 ans du Concorde : revivez en vidéo le premier vol du Concorde
L'avion supersonique permettait de relier Paris à New York en seulement 3 heures 30.
Transports 50 ans du Concorde : le Concorde en chiffres

Ailleurs sur le web

Derniers articles