Cabines de bronzage : l'accès aux mineurs interdits

Une cabine de bronzage.[THOMAS COEX / AFP]

L'Assemblée nationale a voté vendredi l'interdiction de la publicité pour les cabines et les appareils de bronzage, ainsi que l'interdiction de leur mise à disposition pour les mineurs.
 

La vente ou la cession, y compris gratuitement, d'un appareil de bronzage artificiel pour un usage autre que professionnel seront aussi prohibées, ont décidé les députés dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la Santé.

Ils ont aussi inscrit dans ce texte l'obligation de formation des professionnels aux risques pour la santé de l'exposition aux rayonnements UV, et prévu la possibilité de soumettre à un régime d'autorisation, et non de simple déclaration, les cabines de bronzage pour le public.

 

Mieux "encadrer" et "informer"

Ces dispositions, contenues dans un amendement du rapporteur Olivier Véran et de la présidente de la commission des Affaires sociales Catherine Lemorton, tous deux socialistes, ont reçu le soutien de la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui veut mieux "encadrer" et "informer" sur les cabines de bronzage.

"Nos concitoyens n'ont pas conscience des risques qu'ils prennent" et "nous sommes préoccupés par l'utilisation à domicile de ces appareils", a-t-elle déclaré.

 

Vous aimerez aussi

Vue de l'intérieur d'une cabine de bronzage. La sécurité des appareils et leurs conditions d'utilisation constituent l'essentiel des reproches [THOMAS COEX / ARCHIVES/AFP/Archives]
Étude Plus de 60% des cabines de bronzage non-conformes aux normes
Une cabine de bronzage à UV en août 2007 à Paris [Thomas Coex / AFP/Archives]
bronzage Le Sénat interdit les cabines de bronzage à UV contre l'avis du gouvernement
cabine de bronzage L'Académie de médecine veut interdire les cabines UV

Ailleurs sur le web

Derniers articles