Une nounou devant les assises pour avoir secoué et frappé un bébé

Le verdict est attendu vendredi.[ [Philippe Huguen / AFP/Archives]]

Elle s’était dite excédée par les cris de l’enfant. Une nourrice comparait à partir de mardi devant les assises de Versailles pour avoir brutalisé un bébé en 2010, lui entraînant des séquelles irréversibles.

 

Cette femme de 45 ans, ivre au moment des faits, a d’abord expliqué que l’enfant de cinq mois était tombé de son transat avant d’avouer l’avoir secoué et frappé.

Dépressive, la nounou, mariée et mère de trois enfants, n’avait pas d’agrément mais connaissait la famille du nourrisson avant de le garder.

Aujourd’hui âgé de cinq ans et demi, l’enfant souffre d’une "atrophie d’une partie du cerveau et restera "handicapé à 60% au moins", selon l’avocat de la famille. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles