Dunkerque : un policier brûlé au visage lors d'une interpellation

Ce violent incident a provoqué une grande émotion dans la communauté policière.[ARCHIVES AFP]

Un policier de Dunkerque a été brûlé au deuxième degré lors de l'interpellation d'un délinquant qui tentait d'incendier une voiture, lundi 13 avril.

 

Il souffre de brûlure au deuxième degré. Un brigadier-chef du commissariat de Dunkerque a été brûlé au visage et à la main lundi 13 avril, alors qu’il allait interpeller, avec deux collègues, un délinquant qui avait tenté d’incendier une voiture. Le suspect a projeté de l’essence sur les forces de l’ordre et a enflammé l’un des policiers avec un briquet.

La victime, âgée d’une quarantaine d’années, a été hospitalisée à Dunkerque mais devait être transférée au service des grands brûlés au CHR de Lille. 

Son agresseur a été placé en garde à vue pour tentative d’assassinat. Âgé d’une vingtaine d’années, il était connu des services de police, notamment pour des vols avec violence. Il avait même été incarcéré en 2014. 

Ce violent incident a provoqué une grande émotion dans la communauté policière. Le directeur général de la police national, Jean-Marc Falcone, a annoncé se rendre au chevet de la victime. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a condamné sur Europe 1 une "violence" "inacceptable".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles