Disparition de Marcus : la presse de La Réunion mobilisée

Le petit Marcus fait la une de la presse réunionnaise. [RICHARD BOUHET / AFP]

Originaire de La Réunion, le petit Marcus - disparu vendredi dans le Val-d'Oise - suscite la mobilisation des habitants de l'île. La presse locale est au diapason de cette émotion.

 

La mystérieuse disparition de Marcus - le petit garçon âgé de deux ans et demi qui a échappé à la surveillance de ses proches vendredi dernier à Butry-sur-Oise (Val-d'Oise) - suscite une attention particulière à La Réunion.

C'est en effet de cette île de l'Océan Indien qu'est originaire le garçonnet. Si l'actualité locale a longuement été dominée par le problème de la prolifération des requins, c'est désormais Marcus qui fait la une de la presse locale, comme l'attestent les deux principaux quotidiens : Le Journal de l'ïle de La Réunion et La Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien.

 

Revue de presse

Les deux journaux, dans leurs dernières livraisons, s'intéressent en particulier au point de vue du père de Marcus, Pierrick Delleau, qui a quitté La Réunion dimanche soir pour se rendre sur les lieux du drame

Le Quotidien de La Réunion et de l'Océan Indien publie ainsi une photo de Pierrick Dalleau et relaie son rejet catégorique de l'hypothèse de la noyade accidentale, avancée parmi d'autres par les enquêteurs.

 

qroi_ok.jpg (DR)

 

Le Journal de La Réunion, qui consacre la majeure partie de sa première page au "marmaille" ("l'enfant", dans la vocabulaire réunionnais) reprend le scénario encore plus tranché dont est persuadé le papa : "Mon fils a été enlevé".

 

jur_ok.jpg (DR)

 

Lundi, les recherches se poursuivaient pour la quatrième journée consécutive. Militaires et pompiers continuent de passer au peigne fin les environs du pavillon où l'enfant a été vu pour la dernère fois.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles