La mairie de Paris plus sévère avec les autocaristes

Un bus de la compagnie des Cars rouges passe devant la Tour Effeil à Paris, le 3 août 2012 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives] Un bus de la compagnie des Cars rouges passe devant la Tour Effeil à Paris, le 3 août 2012 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]

Les autocaristes irrespectueux mis à l’amende ? C’est en tout cas la volonté de la ville de Paris, qui entend durcir sa politique à l’encontre des chauffeurs indélicats dans les semaines à venir, a-t-on appris lundi. 

 

Parmi les 1.000 à 2.000 bus de touristes qui circulent chaque jour dans les rues de la capitale, certains négligent en effet les règles de circulation et surtout de stationnement. Plus de la moitié des contraventions dressées ne seraient pas réglées, selon la mairie. De plus, une partie des autocaristes étrangers profiterait également de failles dans les lois européennes pour ne pas régler leurs amendes.

C’est pourquoi, la municipalité a demandé à la préfecture de police de mener des actions coup de poing à partir de la mi-mai. Les contrevenants devront ainsi payer leurs PV sur place, sous peine de voir leurs cars immobilisés. "Nous n’hésiterons pas à faire descendre les touristes", souligne Christophe Najdovski, l’adjoint aux transports. Avant d’ajouter : "Il y a trop d’abus. La mobilité touristique doit être maîtrisée car c’est préjudiciable pour l’environnement des Parisiens".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles