Affaire Dupont de Ligonnès : l'ADN va identifier les os

Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011 dans le Var. [AFP]

Le parquet de Draguignan devrait annoncer lundi si les os retrouvés la semaine dernière dans le Var sont ceux de Xavier Dupont de Ligonnès.

 

Le mystère va-t-il enfin s’éclaircir ? Lundi après-midi, le parquet de Draguignan doit communiquer les résultats des analyses ADN pratiquées sur les ossements retrouvés mardi dernier, à Bagnols-la-Forêt (Var), et ainsi révéler s’ils appartiennent ou non à Xavier Dupont de Ligonnès.

Ce squelette incomplet dont "la mâchoire a été retrouvée mais pas le crâne", selon la procureure de Draguignan Danielle Drouy-Ayral, se trouvait en effet non loin de l’hôtel Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens, où l’auteur présumé du quintuple meurtre de Nantes a été vu pour la dernière fois le 15 avril 2011.

Danielle Drouy-Ayral a toutefois fait savoir que cette hypothèse, qu’on ne pouvait exclure, n’était pas "privilégiée". D'autant que d'autres analyses, effectuées sur des objets recueillis prêt des ossements, auraient révélé un ADN inconnu des enquêteurs.

Cible d’un mandat international, Xavier Dupont de Ligonnès reste introuvable depuis plus de quatre ans. Le 21 avril 2011, les corps de sa femme et de ses quatre enfants avaient été retrouvés enfouis sous la terrasse de leur maison, tués par balle. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles