Clichy-sous-bois : la relaxe pour les policiers ?

Rassemblement à Clichy-sous-bois, le 27 octobre 2007, deux ans après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré. [Stephane de Sakutin / AFP/Archives]

Dix ans après le drame de Clichy-sous-Bois, la justice va enfin trancher ce lundi.

 

Cela fait maintenant une décennie que les protagonistes de l’affaire attendent cette décision. Le tribunal correctionnel de Rennes doit rendre ce lundi son jugement concernant le drame de Clichy-sous-Bois de 2005, durant lequel deux adolescents, Bouna, 15 ans, et Zyed, 17 ans, avaient péri électrocutés dans un local d’EDF après une poursuite avec les forces de l’ordre.
 
 
Emeutes dans les banlieues
 
L’événement avait mis le feu aux banlieues durant plusieurs semaines, obligeant le gouvernement à décréter l’état d’urgence.
 
Les deux policiers mis en cause sont poursuivis pour non-assistance à personne en danger, les parties civiles estimant qu’ils savaient que les jeunes couraient un grave danger et ne les ont pas avertis.
 
Ils encourent jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende, mais le parquet a réclamé la relaxe. Si tel était le cas, il s’agirait d’une véritable «délivrance» pour eux, a indiqué leur avocat. 
 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles