Supporters fauchés par un train : le verdict attendu

Perdus aux alentours du Stade de France, les supporters s'étaient aventurés par mégarde sur les voies du RER B. Perdus aux alentours du Stade de France, les supporters s'étaient aventurés par mégarde sur les voies du RER B. [JACQUES DEMARTHON / AFP]

Tragique concours de circonstance ou négligence ? Le jugement du tribunal correctionnel de Bobigny (93) doit établir lundi la responsabilité du décès de deux supporters lillois en mars 2009, fauchés par un train.

 

Onze autres fans avait également été blessée. Les victimes, âgées de 10 ans et 18 ans, longeaient une voie ferrée à proximité du Stade de France, à Saint-Denis, après un match de football. Le groupe se serait perdu sur le trajet pour rejoindre son bus stationné à La Courneuve, avant d’aboutir par erreur sur les voies de la ligne B du RER. 

La porte qu’ont emprunté les victimes pour accéder aux voies est l’élément central sur lequel portent les débats. Interdite d’accès au public, la porte était ouverte selon les supporters, tandis que la SCNF souligne que l’ouverture n’aurait été possible qu’en la forçant à l’aide d’un outil. L’entreprise indique également que des contrôles avaient été effectués peu avant le drame.
 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles