"Les Républicains" : l'UMP privée de son nouveau nom ?

[THOMAS SAMSON / AFP]

Le baptême va-t-il être empêché ? Le tribunal de Paris doit rendre ce mardi sa décision concernant le nouveau nom que souhaite se donner l’UMP, "Les Républicains".

 

Alors que les militants du parti sont appelés à s’exprimer sur le sujet en fin de semaine, plusieurs formations politiques, mais aussi des associations et des personnes physiques, dont certaines ont pour nom de famille Républicain, ont saisi la justice pour contester ce choix.

Selon ces plaignants, la République est, de par la Constitution, à "tout le monde", aussi l’UMP s’est-elle approprié un bien commun.

Les défenseurs du parti de droite, de leur côté, se plaignent d’une manœuvre de la gauche pour freiner cette refondation, affirmant au passage qu’il ne s’agit en aucun cas d’une "privatisation". Ils ont d’ailleurs déposé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) contre cette procédure, s’appuyant sur le fait que, selon la loi, les partis politiques "se forment et exercent leur activité librement".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles