Meurtre de la truffière : un agriculteur devant la justice

[Philippe Desmazes / AFP/Archives]

Selon son avocat, il a agi car il se sentait "menacé". Un agriculteur de 37 ans comparaît mardi devant la cour d’assises de la Drôme pour un meurtre commis dans sa truffière voici près de cinq ans, à Grignan. Au cœur de ce procès, la guerre des "diamants noirs". 

 

Le drame est en effet survenu le 20 décembre 2010, juste avant Noël, alors qu’existaient dans la région de vives tensions entre voleurs de truffes et producteurs. En cause, les nombreuses convoitises entourant le précieux champignon, vendu entre 800 et 1 000 euros le kilo pendant les fêtes.

Ce soir-là, l’accusé, qui effectuait une ronde sur le terrain familial, avait surpris un homme tenant un objet à la main et accompagné d’un chien. Pensant avoir affaire à un voleur, il avait alors ouvert le feu à deux reprises, croyant l’individu armé.
 
L’homme en question, un chercheur de truffes réputé, ne tenait en réalité qu’une petite pioche à la main.
 
Réalisant son crime, l’agriculteur avait alors prévenu son père, les pompiers et la gendarmerie. Il a depuis été mis en examen pour assassinat, requalifié ensuite en meurtre car la préméditation de son geste n’a pas été retenue par l’instruction, et risque de passer trente ans en cellule.
 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles