Jihad : l'État va recruter des hackers

Pour contrer le recrutement jihadiste sur internet, le gouvernement va recruter des community mangers mais aussi des hackers.[JOEL SAGET / AFP]

Pour contrer le recrutement jihadiste sur internet, le gouvernement va recruter des community mangers mais aussi des hackers, a annoncé Manuel Valls, lors d'un master class à l'université Dauphine à Paris, ce mercredi 27 mai.

 

"Pour croiser le fer plus efficacement avec les recruteurs jihadistes" Manuel Valls a annoncé la mise en place "d'un bataillon de community managers" de deux cellules qui seront régies par le Service d'Information du gouvernement. L'une sera étatique, composée de fonctionnaires de ministères différents, l'autre animée par des militants associatifs.

Ces effectifs auront pour charge de modérer et de surveiller les comportements des jeunes en voie de radicalisation. Manuel Valls a déclaré que cette manœuvre avait pour but "d'opposer une parole officielle à la parole des djihadistes et ne pas leur laisser l'espace numérique".

 

Des hackers au service de l'État

Le Premier ministre a également exprimé sa volonté que ces community managers aillent  au-delà de la simple modération de commentaires. Il a par ailleurs annoncé vouloir recruter des hackers, pour lutter à armes égales avec les jihadistes

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles