Escroquerie au Chili : "Madame Yaourt" devant les juges

Le fronton du tribunal correctionnel de Paris. [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

A l'origine d'une des plus importantes escroqueries que le Chili ait connu, Gilberte Van Erpe est jugée lundi 8 juin à Paris.

 

Celle qui se faisait appeler "Madame Gil" et que la presse  a surnommé "Madame Yaourt" sera aujourd’hui et demain devant les juges, à Paris. La Française Gilberte Van Erpe avait développé en 2005, avec trois complices, une vaste escroquerie au Chili.

Installée sur place, elle proposait à ses futures victimes, lors de conférences à Santiago, de devenir producteurs à domicile de ferments lactiques, destinés à être ensuite revendus en Europe à prix d’or à l’industrie cosmétique.

 

5.000 personnes escroquées

Plus de 5 000 Chiliens se sont endettés pour investir dans ces produits. Les malfaiteurs avaient en réalité mis en place une escroquerie pyramidale : ils rachetaient eux-mêmes les "fromages magiques" vendus, avec l’argent des nouveaux clients.

Une fois l’arnaque révélée, Gilberte Van Erpe a fui en France, où elle a été interpellée en 2008. Déjà incarcérée dans le passé pour des escroqueries semblables, elle risque dix ans de réclusion. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles