François Hollande à Tulle pour commémorer le massacre du 9 juin 1944

François Hollande, le 9 janvier 2015.[THIERRY CHESNOT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

C’est un rendez-vous que le chef de l’Etat a pris l’habitude de ne pas manquer. François Hollande se rend mardi à Tulle, son fief de Corrèze, pour saluer la mémoire des victimes du massacre du 9 juin 1944, une page sombre de l’histoire du pays.

 

Ce jour-là, en représailles à des actions de résistance, les Waffen SS avaient pendu aux balcons et aux lampadaires de la ville 99 Tullois, trois jours seulement après le Débarquement des Alliés en Normandie.

Cent quarante-neuf habitants avaient également été déportés au camp de concentration de Dachau, près de Munich (sud-ouest de l’Allemagne), dont 101 ne sont jamais revenus.

 

Un parallèle aux attentats

Cette cérémonie d’hommage, célébrée en grande pompe l’an dernier parmi les multiples commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, devrait  revêtir cette année un caractère particulier et trouver un écho avec les événements dramatiques de janvier.

En effet, François Hollande ne devrait pas manquer de faire le parallèle entre les victimes de la barbarie nazie de Tulle et les personnes ayant trouvé la mort lors des attentats terroristes perpétrés à Paris il y a cinq mois. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles