Vidéo de Vincent Lambert : un "devoir d'information" pour l'avocat de ses parents

Jérôme Triomphe, l'avocat des parents de Vincent Lambert. [KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Cinq jours après la décision de la Cour européennes des droits de l'homme, les partisans du maintien en vie de Vincent Lambert ne désarment pas. Une vidéo diffusée mercredi, sur laquelle le jeune homme semble interagir avec son entourage, jette le trouble. La réaction de Jérôme Triomphe, l'avocat des parents de Vincent Lambert.

 

La vidéo, tournée peu après la décision de la CEDH autorisant l'arrêt de la nutrition et de l'hydratation de Vincent Lambert, entend démontrer que le jeune homme n'est pas en fin de vie stricto sensu, mais dans un état "pauci-relationnel", comme 1.700 personnes en France. Sur la séquence, on peut observer Vincent Lambert semblant interagir avec son entourage. La vidéo a été très partagée sur les réseaux sociaux, entraînant de vives réactions. Le CSA a été saisi mercredi suite à la diffusion de cette vidéo sur plusieurs chaînes de télévision.

+++

Le CSA a fait savoir mercredi après-midi qu'il comptait "instruire avec une particulière vigilance" les conditions de diffusion de la vidéo, "au regard de l'application de principe de respect de la dignité humaine". Comment réagissez-vous ?

C'est une sinistre plaisanterie. La véritable atteinte à la dignité, c'est de mettre à mort un homme innocent qui n'a rien demandé à personne. On veut faire croire que Vincent est un légume, qu'l survit avec l'assistance d'une batterie de machines. C'est précisément au nom de la dignité humaine, de la nécessaire assistance à personne en danger, que cette vidéo a été diffusée.

 

Alors que la décision de la CEDH semblait annoncer la conclusion de "l'affaire Vincent Lambert", on a le sentiment que la diffusion de cette vidéo la relance à une nouvelle échelle. C'est une satisfaction pour vous ?

En tant qu'avocats, nous agissons parallèlement sur le plan juridique. Bien évidemment, le comité de soutien à Vincent Lambert n'a diffusé cette vidéo qu'avec l'accord de ses parents. Il est capital désormais de la faire circuler, pour que les Français soient enfin informés et non plus trompés. Il nous faut montrer la réalité que nous hurlons depuis deux ans et que personne ne veut voir. Il s'agit là d'un devoir d'information et d'assistance à personne en danger, je le redis.

 

Ceux qui condamnent la diffusion de cette vidéo soulignent que Vincent Lambert n'a pas donné son accord pour sa diffusion...

A ceux qui disent en effet que Vincent n'a pas donné son consentement, je ne peux que retourner cet argument : Vincent n'avait pas donné son consentement pour qu'on le fasse mourir en mettant fin à son alimentation et à son hydratation. On atteint là des sommets d'indécence.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles