Un infirmier soupçonné d'avoir escroqué la Sécu d'un million d'euros

[Fred Dufour / AFP/Archives]

Un infirmier soupçonné d'avoir escroqué la Sécurité sociale pour environ un million d'euros a été interpellé et devait être présenté jeudi à un magistrat lyonnais, a-t-on appris de source policière.

 

Âgé de 37 ans, l'homme qui réside dans le département de l'Isère, a été interpellé mardi à Saint-Laurent-de-Mure (Rhône) par les policiers de la sûreté départementale du Rhône en charge de l'affaire. Son épouse du même âge, qui avait ouvert un cabinet d'infirmiers géré en réalité par son mari, a été interpellée le lendemain et également placée en garde à vue. Elle devait également être déférée jeudi.

Ils sont soupçonnés d'avoir "surfacturé, facturé des actes fictifs et détourné des règles de collaboration et de remplacement".

Selon les enquêteurs, le préjudice subi par la caisse primaire de l'assurance-maladie (CPAM) du Rhône est estimé à plus d'un million d'euros sur une période allant de juillet 2010 à décembre 2014.

 

"Activité atypique"

Les policiers ont été mis sur la piste de ce fraudeur présumé après une plainte de la CPAM alertée par "l'activité atypique" de cet infirmier "10 fois supérieure" à celle de ses confrères.

L'infirmier qui disposait de revenus mensuels évalués à 15.000 euros par mois et menait grand train, a nié les faits qui lui étaient reprochés en garde à vue.

En 2013, les fraudes à l'Assurance maladie ont représenté au niveau national 174,64 millions d'euros (+12%), dont plus de 167 millions décelés par le régime général, selon un rapport du ministère de l'Economie et des Finances rendu public en janvier 2015.

Pour moitié, les redressements ont visé les professionnels de santé pour des prestations sur-facturées, voire "fictives". Selon l'étude, les catégories professionnelles les plus épinglées sont les infirmiers (18,3 M d'euros de fraudes détectées) et les transporteurs sanitaires (ambulanciers, taxis), avec un bond des redressements de 38,5% en un an (à 17,6 M).

Le montant important de ces fraudes ne représente toutefois qu'un millième des dépenses d'Assurance maladie, de l'ordre de 174 milliards en 2013.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles