Drame en Haute-Loire : des composants chimiques en cause ?

L'explosion survenue samedi a causé la mort de trois adolescents et grièvement blessé un quatrième.(Illustration)[AFP]

C’est un jeu qui serait à l’origine du drame survenu samedi dans une maison abandonnée de Bas-en-Basset (Haute-Loire), provoquant la mort de trois adolescents et blessant grièvement un quatrième.

 

Le parquet a indiqué dimanche que des traces "importantes d’acétone et d’acide chlorhydrique" avaient été retrouvées dans les débris de l’explosion. Ces deux composants chimiques sont notamment utilisés pour fabriquer des fumigènes destinés à alimenter un jeu, "l'Airsoft", cousin du Paintball, dans lequel les joueurs utilisent des répliques d’armes à feu propulsant des billes en plastique.

Une de ces armes a d’ailleurs été retrouvée près des lieux de l’accident. Ces éléments "orientent les investigations sur un mélange (...) chimique non maîtrisé par les victimes", a expliqué le vice-procureur de la République au Puy-en-Velay Yves Dubuy, soulignant que ces composants étaient "très sensibles aux fortes températures". Or, samedi, "il faisait très chaud, a-t-il indiqué. 

"On conseille sur internet aux pratiquants de ce loisir de pimenter ces jeux au moyen de recettes, de concoctions pyrotechniques ou fumigènes. Il y a tout lieu de craindre que ces enfants aient été victimes de l'instabilité du mélange, (...) qu'ils aient été victimes d'un jeu imbécile conseillé par des gens irresponsables", a par ailleurs déclaré M. Dubuy.

 

Vous aimerez aussi

catastrophe naturelle Haute-Loire : un violent incendie s'est déclaré dans une usine
Angleterre Le prince George dope les ventes de lentilles du Puy
Afrique Haute-Loire : un prêtre mis en examen pour des faits de pédophilie en Guinée

Ailleurs sur le web

Derniers articles