Rue des Rosiers : le cerveau présumé libéré sous caution

L'attentat de la rue des Rosiers à Paris en 1982 avait fait six morts et 22 blessés dans un quartier juif de Paris.

Le cerveau présumé de l'attentat contre un restaurant juif à Paris en 1982 a été interpellé en Jordanie le 1er juin, ont confirmé mercredi des responsables jordaniens, précisant qu'il avait été libéré sous caution en attendant une décision de justice sur son extradition.

 

Zouhair Mouhamad Hassan Khalid Al-Abassi, alias «Amjad Atta», 62 ans, a été arrêté en Jordanie le 1er juin dernier, a-t-on appris mercredi de source judiciaire française. "Il a été envoyé au tribunal, qui lui a interdit de voyager, en attendant de décider de son extradition ou non". Une source de sécurité a ajouté que le suspect avait été libéré sous caution, sans préciser quand.

Visé par un mandat d’arrêt à diffusion internationale depuis le mois de février, il est le cerveau présumé de l’attentat de la rue des Rosiers à Paris, le 9 août 1982. Attribuée à un groupe palestinien dissident de l’OLP, le Fatah-Conseil révolutionnaire, l’attaque s’était déroulée en plusieurs étapes. 

 

Six morts et 22 blessés

Une grenade avait d’abord été jetée dans le restaurant de Jo Goldenberg, au milieu d’une cinquantaine de clients. Deux personnes avaient ensuite ouvert le feu dans l’établissement, avant de remonter la rue en vidant leurs chargeurs.

Le bilan avait fait état de six morts et vingt-deux blessés. Deux autres membres présumés du commando, sont sous le coup d’un mandat d’arrêt : Mahmoud Khader Abed Adra, 59 ans, qui vit à Ramallah en Cisjordanie, et Walid Abdulrahman Abou Zayed, 56 ans, qui vit en Norvège. 

 

Vous aimerez aussi

Daesh Daesh préparerait un "11-Septembre" en France, selon Trévidic
Tibéhirine Tibéhirine : une expertise jette le doute
Tibéhirine Tibéhirine : les crânes des sept moines exhumés

Ailleurs sur le web

Derniers articles