"Agneau méduse" : pas de risque sanitaire

L'Inra a confirmé que la brebis OGM s'est retrouvée dans l'assiette d'un Francilien.

Aucun risque pour la santé mais beaucoup d’interrogations. L’Institut national de la recherche agronomique (Inra) a confirmé mardi 23 juin que Rubis, une agnelle née d’une brebis OGM, s’était retrouvée dans l’assiette d’un Francilien fin 2014, confirmant une information du Parisien.

 

"La consommation de cette viande ne présente aucun risque pour la santé", a toutefois souligné son président Benoît Malpaux. Mais, par mesure de sécurité, la vente de viande venant de l’Inra a été suspendue "en urgence", et l’expérimentation avec des animaux OGM a été stoppée.

Certains laboratoires ont leurs propres élevages d’animaux classiques. Ceux qui ne sont pas utilisés pour des expériences sont revendus à des abattoirs, qui les commercialisent normalement. Les recettes des ventes permettent alors de financer la recherche.

Pour le laboratoire, si la jeune brebis s’est retrouvée dans le commerce, c’est qu’elle a été mise volontairement dans un enclos où elle n’aurait jamais dû se trouver.

L’institut a par ailleurs annoncé qu’un plan d’action allait être mis en place au niveau national pour "renforcer les contrôles".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles