Le trafic des navettes Eurotunnel a repris

Des marins de MyFerryLink en grève sur les voies du terminal près de la gare de Fréthun (Pas-de-Calais)[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Le trafic du port de Calais et des navettes Eurotunnel, suspendu pendant une partie de la journée de mardi en raison d'actions des marins grévistes de MyFerryLink, a repris en début de soirée, a indiqué la préfète du Pas-de-Calais.

 

"Les navettes ont repris à 18H50 et un ferry de P&O, après embarquement des passagers et véhicules, doit appareiller vers 20H20", a déclaré la préfète Fabienne Buccio à l'AFP, en précisant qu'en revanche les "Eurostar circuleraient de nouveau au plus tôt dans la nuit et au plus tard demain (mercredi) matin". Le trafic ferroviaire du tunnel sous la Manche était suspendu dans les deux sens mardi après-midi en raison de pneus brûlés, placés par des marins de MyFerryLink en grève sur les voies du terminal près de la gare de Fréthun (Pas-de-Calais), a annoncé Eurotunnel. Ils ont été délogés par les CRS.

Quelque 200 marins de MyFerryLink en grève se sont introduits mardi après-midi sur les voies du terminal d'accès au tunnel sous la Manche près de Calais pour y brûler des pneus afin de protester contre la vente de leurs bateaux au concurrent DFDS Seaways, avant d'être délogés par les CRS. Le trafic du tunnel sous la Manche était en conséquence "suspendu dans les deux sens", pour une durée indéterminée a rapporté une porte-parole d'Eurotunnel. Eurostar a indiqué que ses trains ne circuleraient plus de la journée. 

 

A l'aide de bombes lacrymogènes, à mi-chemin entre la sortie du tunnel et la gare Eurostar de Fréthun, la cinquantaine de CRS mobilisés a dispersé quelque 200 manifestants, sous l'oeil d'un hélicoptère de la gendarmerie. Les manifestants étaient plus nombreux que lors de l'action de blocage du tunnel puis du port, le matin, notamment grâce au renfort des personnels sédentaires de la compagnie. Ils ont annoncé leur intention d'organiser mardi en fin d'après-midi une opération escargot avec leurs véhicules sur l'A16 aux abords du tunnel.

Les événements ont entraîné tout au long de la journée d'importants bouchons sur l'autoroute A16 et les voies d'accès. Les camions grossissaient la file d'attente. Les CRS restaient mobilisés alors que de nombreux migrants tentaient de monter sur les camions arrêtés. Les bateaux restaient en revanche toujours à quai, à la mi-journée. DFDS était ainsi contrainte de rediriger son trafic vers le port voisin de Dunkerque (Nord) et la compagnie P&O de rediriger ses clients... vers DFDS.

Vous aimerez aussi

Royaume-Uni Bientôt un pont de 35 kilomètres au-dessus de la Manche ?
tunnel sous la Manche Tunnel sous la Manche : la douane saisit 33 kilos de cocaïne
Royaume-Uni Royaume-Uni : des bouchons de plusieurs heures pour traverser la Manche

Ailleurs sur le web

Derniers articles