Polémiques au bac : après la philo et l’anglais, l’histoire-géo en ligne de mire

Des lycéens se concentrent sur une épreuve du baccalauréat.[AFP / archives]

Deux erreurs se sont glissées dans l’énoncé de l’épreuve d’histoire-géographie du baccalauréat général 2015. Un couac supplémentaire dans l’organisation du diplôme ouvrant l’accès à l’enseignement supérieur.

 

Après les polémiques liées au "tigre bleu" de l’épreuve de philosophie et à "la question M" de l’anglais écrit, le baccalauréat 2015 s’apprête définitivement à rentrer dans les… annales.

Au cœur de la nouvelle controverse, l’énoncé de l’épreuve d’histoire-géographie, proposée aux filières littéraire et économique et sociale, victime de deux grossières erreurs. Relayées par le Monde, celles-ci ont été relevées par des professeurs.

 

Confusion entre Apollo 11 et 17

La première est nichée au cœur de la légende d’un cliché photographique proposé dans l’étude critique de documents. Le texte officiel rédigé par la Commission d’élaboration des sujets indique que la photo est l’œuvre de "l’Américain Neil Armstrong, commandant de la mission de la NASA Apollo 11 (nuit du 20 au 21 juillet 1969)". Elle date en fait d’Apollo 17, la dernière mission lunaire américaine réalisée en décembre 1972.

Le deuxième impair a été repéré dans le texte de présentation du deuxième document du corpus qui présente la chanson antimilitariste "I Feel Like I’m Fixin' to Die", du groupe Country Joe and the Fish. Selon le ministère de l’Education Nationale français le morceau a été interprété pour la première fois à Woodstock en 1969. Or, sa première diffusion daterait bien de 1965. Quatre ans plus tôt.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles