Attentat en Isère : mobile terroriste et lien avec l’EI

L'attentat a fait un mort et deux blessés. [PHILIPPE DESMAZES / AFP]

La justice a confirmé mardi le “mobile terroriste” de Yassin Salhi, l’auteur présumé de l’attentat en Isère, et un lien avec l’Etat islamique.

 

Le mobile terroriste de l’attentat qui a lieu en Isère vendredi a été confirmé par la justice ce mardi. Yassin Salhi, qui aurait décapité son patron et attaqué une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, a été relié à l’Etat islamique.

Une information judiciaire a été ouverte pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste, a indiqué le procureur de Paris, François Molins.

Le parquet de Paris a requis le placement en détention provisoire de l’auteur présumé des faits, Yassin Salhi, après sa présentation mardi à un juge d’instruction en vue d’une mise en examen.

 

 

Le destinataire du selfie macabre, avec la tête de sa victime, envoyé par Yassin Salhi, "dit avoir demandé l'autorisation à l'Etat islamique de pouvoir diffuser ces clichés", a annoncé mardi le procureur de la République de Paris François Molins qui évoque un "témoignage indirect" l'accréditant.

Cet homme, Sébastien-Younès V.-Z., est en Syrie depuis 2014 et connaît depuis plusieurs années Salhi: "La première chose que Salhi a faite après avoir commis ses actes criminels terroristes a été d'envoyer ces clichés à cet individu avec qui il était visiblement régulièrement en relation", a dit le procureur, qui a toutefois jugé "prématuré" de désigner ce jihadiste comme un "donneur d'ordre".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles