Canicule : des pointes à 40°C prévues ce vendredi

Le mercure s'affole dans plus de 51 départements ce jeudi 2 juillet. [THOMAS OLIVA / AFP]

Des températures caniculaires vont continuer de s'abattre ce vendredi 3 juillet pour la quatrième journée consécutive sur la France dont désormais pas moins de 51 départements sont en alerte.

 

Depuis jeudi 16h, la vigilance orange pour la canicule concerne désormais 51 départements, soit quatre de plus que précédemment. Les nouveaux départements suivis sont l'Ardèche, la Drôme, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. Les températures maximales relevées hier en milieu d'après-midi se situaient souvent entre 30 et 35 degrés, selon Météo-France, et promettaient d'augmenter encore.

Ce vendredi, les températures maximales seront à nouveau orientées à la hausse au nord comme au sud du pays. Du Sud-Ouest au Centre-Est, des pointes voisines de 40 °C sont à nouveau envisagées. Météo-France prévoit la fin de cet épisode caniculaire au plus tôt le samedi 04 juillet .

 

Des retards pour les trains

Cette vague de chaleur malvenue pour les dizaines de milliers de vacanciers qui prendront la route ce week-end, début des vacances estivales. Ceux qui préfèreront le train subiront quant à eux des retards a averti le président de la SNCF, Guillaume Pepy.

Dans la Meuse, la chaleur a endommagé des départementales, avec des remontées de bitume entraînant l'apparition de bandes noires molles ou lisses "particulièrement dangereuses" pour les deux-roues, a annoncé le conseil général qui a limité la vitesse à 50km/h sur ces portions.
 
 
Journée de pollution à Paris
 
A Paris, la préfecture de police a recommandé notamment de différer les déplacements et de contourner l'agglomération, Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France, ayant prévu pour vendredi un nouvel épisode de pollution à l'ozone.
 
Sur le front sanitaire, en revanche, aucun problème majeur n'a été signalé."Le Samu a constaté une augmentation de 10% du nombre d'appels dans les départements classés orange, des appels pour avoir des conseils par téléphone, mais ne nécessitant pas - à part exception - de déplacement", a expliqué François Braun, président du Samu-urgences de France.
 
 

Vous aimerez aussi

Santé Canicule 2018 : 1.500 morts de plus qu'une année normale, 10 fois moins qu'en 2003
Météo L'été 2018, le deuxième le plus chaud de l'histoire en France
Algues toxiques, méduses mortelles... la canicule marine menace tout l'écosystème
Environnement Algues toxiques, méduses mortelles... la canicule marine menace tout l'écosystème

Ailleurs sur le web

Derniers articles