Cérémonie d'hommage à Pasqua aux Invalides

Cette cérémonie à la cathédrale Saint-Louis des Invalides a été organisée à l'initiative du Sénat.[STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

Une cérémonie d'hommage à Charles Pasqua, décédé lundi à 88 ans, a eu lieu vendredi matin aux Invalides en présence de plusieurs personnalités de droite, mais sans Nicolas Sarkozy, et de deux membres de l'actuel gouvernement.

 

Cette cérémonie à la cathédrale Saint-Louis des Invalides a été organisée à l'initiative du Sénat, où il a exercé son dernier mandat. Edouard Balladur, Alain Juppé, François Fillon, Gérard Larcher, Xavier Bertrand, Jean Tibéri, Christian Jacob, Jacques Toubon ont notamment assisté à cette cérémonie.

En revanche, l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy n'était pas présent. L'actuel chef de l'Etat et le gouvernement étaient représentés par le directeur de cabinet de François Hollande, Thierry Lataste, et par les ministres Marylise Lebranchu et Jean-Marie Le Guen.  Les obsèques de M. Pasqua se tiendront à la cathédrale de Grasse (Alpes-Maritimes) sa ville natale, mardi à 10h30. Il sera ensuite inhumé dans le caveau familial à Grasse, selon le parti Les Républicains. 

 

"Une légende ne meurt pas"

Aux Invalides, une messe, fermée à la presse, a été célébrée, en présence de la veuve et de ses petits-enfants, avant qu'Henri Guaino et le président du Sénat, Gérard Larcher, ne prennent la parole. "Charles Pasqua est mort, comment le croire? Une légende ne meurt pas", a lancé M. Guaino, très ému.

M. Larcher (LR) a lui retracé tout son itinéraire et salué l'homme qui fut "l'un des plus grands serviteurs" et "un grand défenseur" de l'Etat. Il a salué le résistant, soulignant: "Gaulliste dans la guerre, il le restera dans la paix toute sa vie". "Ce sont les idées incarnées par le général De Gaulle qui ont façonné son existence au service de cette certaine idée de la France et des autres, il y est resté fidèle jusqu'à son dernier souffle", a déclaré le président du Sénat .

Juste avant, son directeur de cabinet, Pierre Monzani, avait rendu hommage à un homme qui a servi la France "sans relâche". "Jamais malgré les épreuves si lourdes il ne fut aigri", "ni les attaques, ni les blessures, ni les coups bas n'eurent prise sur lui, son honneur, le vrai, le sien, jamais ne fut atteint". "Ni la décadence des comportements, ni les trahisons, ni le rétrécissement des attitudes n'eurent de prise sur son optimisme en la France", a-t-il dit. 

 

Vous aimerez aussi

Présidentielle 2017 Tout savoir sur François Asselineau, candidat UPR à la présidentielle
Décès Sarkozy et Bernadette Chirac aux obsèques de Pasqua
Charles Pasqua L'Assemblée et le Sénat rendent hommage à Pasqua

Ailleurs sur le web

Derniers articles