Hausse des IVG en 2013 après plusieurs années de stabilité

Si on constate une hausse en 2013, une tendance à la baisse devrait survenir en 2014. [FRED DUFOUR / AFP]

Le nombre d'Interruptions volontaires de grossesse (IVG) a augmenté de 4,5% en 2013 alors qu'il était stable depuis plusieurs années, mais les chiffres provisoires pour 2014 sont orientés à la baisse, selon un bilan publié sur  le site de la Drees.

 

En 2013, 229.000 IVG ont été réalisées en France (dont 216.700 en métropole), comparé à 219.100 en 2012 alors que leur nombre était relativement stable depuis 2006, note la Drees, service statistique des ministères sociaux.

Le contexte était resté marqué en 2013 par le débat concernant les risques associés aux pilules de troisième et quatrième génération ayant eu lieu un an auparavant. 

 

Tendance à la baisse pour 2014

Les chiffres provisoires pour 2014 montrent une "tendance à la baisse", souligne la Drees. Le nombre des IVG en France métropolitaine aurait ainsi diminué de 3,4% l'an dernier, alors qu'il a augmenté de 5% en 2013.

En 2013, on compte 15,3 IVG pour 1.000 femmes âgées de 15 à 49 ans en France métropolitaine, et 26,5 dans les Départements d'outre-mer (Dom), hors Mayotte.

Ce taux global a légèrement augmenté en métropole et dans les Dom, mais il évolue différemment selon les âges. Ainsi, chez les moins de 20 ans, on constate une poursuite de la baisse observée depuis 2010.

En métropole, 26.000 femmes de moins de 20 ans ont effectué une IVG en 2013, soit 14 femmes sur 1.000, contre 28 pour 1.000 dans les Dom.

 

Les 20-24 ans les plus concernées

C'est parmi les femmes de 20 à 24 ans que les IVG restent les plus fréquentes (28,1 femmes sur 1.000 en métropole, 51,1 dans les Dom).

Les écarts régionaux perdurent, avec des recours moyens toujours supérieurs à 18 IVG pour 1.000 femmes en Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Corse, Languedoc-Roussillon.

Les IVG médicamenteuses représentent 58% du total. 16% des IVG sont pratiquées hors établissements hospitaliers en métropole et 25% dans les Dom.

81% des IVG hospitalières sont prises en charge dans le secteur public en métropole. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles