Incidents à répétition dans des piscines à Lyon

Dans les piscines lyonnaises, 9 personnes ont été interpellées ce week-end. [JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP]

À Lyon, le week-end du 11 et 12 juillet a été marqué par de nombreux incidents dans plusieurs piscines. Neuf personnes ont été interpellées et les consignes de sécurité ont été renforcées autour des bassins.

 

La semaine dernière,  la piscine Mermoz dans le 8e arrondissement de Lyon, avait été fermée pendant quatre jours à la suite de nombreux problèmes. Lieux réguliers d'incidents et d'incivilités depuis le début de la vague de chaleur, les piscines de l'agglomération lyonnaise ont été, de nouveau, le théâtre de violences durant le week-end, selon la police.

A la piscine de Gerland, qui avait aussi été contrainte à la fermeture début juillet, pas moins de cinq personnes ont été interpellées samedi soir, dont un employé et trois mineurs pour notamment des faits d'outrage, rébellion ou jets de pierre à l'encontre de fonctionnaires de police. Yann Curacherat, adjoint aux sports de la ville interrogé par Lyon Capitale a déclaré qu' "à Gerland, un renforcement du personnel de sécurité à l'entrée de la piscine a été mis en place. Aussi, il a été demandé que des patrouilles de police puissent tourner plus régulièrement pour assurer une certaine sécurité".

 

Injures racistes

Toujours à la piscine de Gerland, deux jeunes ont tenu des propos racistes envers les agents de sécurité du site, tandis que l'un d'eux, une jeune fille de 15 ans, leur jetait une chaussure au visage, selon un rapport de la Direction départementale de la sécurité publique du Rhône. À la piscine Duchère, dans le 9e arrondissement, deux personnes ont également été interpellées dimanche, pour avoir bousculé un agent de police qui leur avait demandé de ne pas fumer dans les zones de la piscine.

Dans un département voisin de la ville de Lyon, en Isère, deux piscines viennent d'être fermées pour les mêmes raisons. Constatant de nombreuses incivilités, ce sont les maîtres-nageurs qui ont eux-mêmes impulsés les fermetures des sites. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles